MON PARCOURS DANS LA MALADIE…

 IMG_0097

28/02/2013 :
suite à rétention urinaire chronique, résection endoscopique de prostate.
Opération plutôt bien réussie. Sans effet secondaire majeur.

6/03/2013 :
résultat anatomo cytopathologique : Hyperplasie adénomateuse et léiomyomateuse de la prostate. Discrète prostatite chronique. Tout va bien

28/03/2013 :
dosage PSA 4,3. Disons normal

12/11/2013 :
dosage PSA 13,0. Disons inquiétant. J’arrête le vélo peut-être une histoire de selle.

26/11/2013 :
dosage PSA 16,18. L’inquiétude se confirme

16/12/13
résultat biopsie
 : Carcinome infiltrant moyennement à peu différencié en G4 sur 7mm, gleason 5+5 ; en G5 sur 11mm Gleason 5+4, et en G6 sur 2 mm Gleason 4+4.

Longueur cumulée du cancer : 20mm sur une longueur totale biopsiée cumulée de 118 mm (16%) remarque de l’urologue au toucher rectal : prostate souple et non volumineuse. « Prostate de jeune homme » disait l’urologue.

L’annonce du cancer est redoutable, coup de massue. Le cancer est classé agressif.

30/12/13
Scanner Thoraco-Abdomino-Pelvien
02/01/13
Scintigraphie osseuse

Synthèses des examens : Absence d’argument pour des lésions secondaires.
Je suis rassuré : pas de métastase osseuse.

Orientation des soins vers de l’hormonothérapie et de la radiothérapie.
J’échappe à l’ablation de la prostate et à toutes ses conséquences. ( je dis « ouff… » après coup )

02/2013 : Début hormonothérapie avec Décapeptyl et casodex
La castraton chimique commence. On ne parle plus de sexe.

03/04/2014 Radiothérapie de la prostate ( 40 séances )
au Centre Bayard à Villeurbanne. Très bonne prise en charge, l’équipe est professionnelle et très bien orientée patient. Les séances se passent sans effets secondaires. Je fais intervenir un coupeur de feu.

07-07-2014
Dosage PSA : 0,43

J’entreprends des soins à plusieurs niveaux : activité physique, alimentation, hygiène de vie, massage, médecine chinoise… Je continue mon activité professionnelle de façon réduite.

08-07-2014
SCANNER THORACO-ABDOMINO-PELVIEN
Adénomégalie de 13mm de petit axe situé sous la bifurcation aortique

12-08-2014
TEP F18 CHOLINE
compte rendu IMHOTEP : Persistance d’une hypefixation significative au niveau d’une adénopathie située sous la bifurcation aortique. Cette hyperfixation est cependant nettement moins marquée qu’en janvier 2014 (SUVmax à 3,4 ce jour contre 13,6 précédemment)

27-10-2014
Dosage PSA : 1,32

26-01-2015
Dosage PSA : 1,76

J’ai l’intention de redevenir  « un homme normal » j’arrête volontairement l’hormonothérapie

02-2015
SCANNER THORACO-ABDOMINO-PELVIEN
Absence d’argument pour une lésion évolutive à l’étage thoracique
Régression de la taille du ganglion

28-04-2015
Dosage PSA : 6,7
le PSA remonte

18-05-2015
Dosage PSA : 8,5
Le PSA continu sa progression. Normal me dit mon urologue : »Vous n’avez plus de traitement clinique. »
Je reprends donc l’hormonothérapie. Jugez indispensable. Même si je la vis comme un traitement contre nature. Je ne tolère pas très bien décapeptyl qui me fatigue beaucoup et me « casse » le mental.

17-06-2015
TEP Choline
Très mauvaise nouvelle. Apparition d’une métastase osseuse touchant le corps vertébral de D8.
Une région du dos qui me faisait mal depuis un certain temps ( 5 à 6 ans ) mais qui ne marquait pas sur les images.

18-07-2015
Dosage PSA : 3,27

12-2015 et 03-2015
Les scintigraphies montrent une progression de l’atteinte osseuse, avec apparition de plusieurs foyers au niveau de la jambe gauche ( tibia, pied )

17-03-2016
Dosage PSA : 6,99
Un PSA qui augmente de niveau malgré le traitement sous décapeptyl

04-2016
Suite à des douleurs du dos, radiothérapie sur la D8 au Centre Bayard de Villeurbanne. Séances douloureuses au bout de la 4ième j’ai d’énormes douleurs je suis obligé de finir à la morphine.
Finalement ce traitement a été très bénéfique, mon dos a été calmé.

22-04-2016
Dosage PSA : 17,96
C’est mon score le plus haut atteint. Mes hormones ne peuvent se contenir….Ne serait-ce pas naturel ???

Urologue et oncologue décident de m’orienter vers une autre hormonothérapie : ENANTONE.
Une bonne idée, car malgré les bouffées de chaleur classiques, je n’ai plus cet état de fatigue…et ça me convient plutôt bien.

7-05-2016
L’IRM du dos n’est pas très encourageante car il y un envahissement du corps vertébral de D8, et la présence d’une épidurite.
L’avis est quelque peu angoissant…on pense moelle épinière touchée…et tout ce qui s’ensuit…
Mon avis serait peut-être d’attendre l’effet de la radiothérapie.

Malgré un PSA qui baisse à 11,64, l’oncologue souhaite m’orienter vers une chimiothérapie. Je n’aime pas trop la symbolique, je prends avis auprès du Dr Mouysset ( d’Aix en Provence ) ils me disent de prendre cette solution pour limiter les dégâts et faire reculer la maladie.

J’accepte, après la pose du boitier de connexion, le 24-05-16 je commence les cures de TAXOTERE.

27-06-2016
Début du traitement d’aromathérapie du Dr Penoel
composé de : – baume copahu QBI 60ml – Opoponax, oléorésine QBI® 10 ml – Palo santo rameaux QBI® 10 ml – Citron zestes QBI 5 ml – Girofle clous QBI® 5 ml – encens oléorésine QBI 10 ml – ( Une gélule chaque matin )
Le traitement est bien assimilé sans effets secondaires.

14-09-2016
J’arrête les soins à la 6ième cure de chimio. Mon corps ne peut plus. Ressenti comme un traitement très agressif je ne souhaite pas continuer.
A part la fatigue épuisante physiquement et mentalement, pas d’effets secondaires….mini jeûne à chaque chimio ( 1 jour avant deux jours après ) et prise de desmodium pour éviter les nausées et nettoyer mon foie.
A quand des traitements plus naturels, plus humains…pourquoi cette double peine, souffrance du cancer et de ses traitements….nous sommes arrivés au bout d’un principe acceptable.

22-08-2016
Dosage PSA : 1,99
Le PSA est bien redescendu, la chimio y est certainement pour quelque chose….

30-08-2016
IRM dorsale diminution de la prise de contraste corporéale et de l’arc postérieur gauche de T8 ainsi que de l’infiltration du canal lombaire latéralisée à gauche.
Soulagement du côté de la D8, c’est rassurant…

13-09-2016
Dosage PSA : 1,6

19/09/2016
Scanner TAP apparition de deux condensations parenchymateuses pulmonaires du foxler droit et gauchz supracentimétriques à contrôler. Le reste est stable.

Je ne m’affole pas plus que ça…ça peut être les conséquences de la radiothérapie

7/11/2016
Dosage PSA : 0,96

7/11/ et 9/11/2016
scintigraphie et scanner = stabilité

6-01-2017
Dosage PSA : 5,24

31-01-2017
Dosage PSA : 3,31

Bilan imagerie de janvier 2017 ( scanner, scintigraphie, IRM )
Stabilité, pas de lésons évolutives, diminution en D8 disparition de l’infiltration

07/03/17
Dosage PSA : 6,39

14/03/2017
scanner TAP stabilité

Début mars
( vertiges, légères nausées, fatigue à la marche )

15/03/17
IRM de l’encéphale – rien d’anormal

Suite à douleurs intermittentes radiothérapie sur le tibia
( 10 séances ) du 23/03/17 au 6/04/17

05/04/17
Dosage PSA : 6,28

26/04/17
Début du traitement quotidien métabolique du Dr Laurent schwartz
- acide alpha-lipoïque 600mg matin midi et soir
- hydroxycitrate 500mg matin midi et soir
Traitement sans effets secondaires. Il faut juste y croire mas pourquoi pas.

11/05/17
Découverte d’une plaie au gland

19/05/17
Scintigraphie osseuse
étendue sur tibia gauche, apparition foyer diaphyse fémorale gauche
stabilite D8, fixation pied gauche.

25/05/17
Piqûre ENANTONE

6/06/17
opération du gland.St Luc St Joseph 3 nodules cancéreux sont retirées

15/06/17
Dosage PSA : 10,55.
Le marqueur explose de nouveau
L’oncologue me propose une nouvelle chimiothérapie que je refuse.
Orientation vers une hormonothérapie de seconde ligne : ZYTIGA
Beaucoup d’intolérances sur le début de prises ( maux de tête, nausées )
J’ai du diminuer les doses ( de 1 à 2 par jour )

20/06/17
Rendez-vous avec le Dr Legrand pour mes vertiges très insupportables.
suite à un travail prescrit sur la respiration, un grand mieux dans les vertiges, disparition début juillet

Du 11/07/17 au 25 juillet
10 séances de radiothérapie sur le gland. Sans effets secondaires

23/08/17
Dosage PSA : 0,43
Malgré une prise adaptée (zytiga) au confort de vie le PSA se maintient

IMG_0045

5/09/17
Piqure ENANTONE

21/09/17
Dosage PSA : 0,36
Malgré une prise adaptée (zytiga) au confort de vie le PSA se maintient

6/11/17
Scanner TAP stabilité D8, pas de lésion nouvelle, discrète majoration de l’atteinte iliopubienne droite

31/10/17
Dosage PSA : 0,98

J’ai volontairement réduit la dose de zytiga, pour avoir un meilleur confort de vie pendant ce mois de novembre.
Le PSA est remonté le mois suivant
IMG_02624/12/17
Dosage PSA : 4,21

20/12/17
Scintigraphie osseuse.
Progression de l’activité et de l’étendue des lésions osseuses connues
( D8, cotyle droit, fémur, tibia et pied gauche )

reprise du zytiga à raison de 2/jour. Meilleure tolérance avec prise le soir
deux heures après manger.

3/01/18
Dosage PSA : 0,57
La reprise régulière du Zytiga agit bien sur le PSA. A suivre

du 10 au 15/01/18
10 séances de radiothérapie sur le pied gauche. Le résultat est plutôt satisfaisant, je peux marcher jusqu’à deux heures sans douleur

30/01/18
Dosage PSA : 0,53
Prise régulière du Zytiga le soir. entre 1 et 2 comprimés/4. Auto-dosage qui surprend mon oncologue. Prochain rendez-vous
dans 3 mois. A suivre.
La vitalité est plutôt bonne. Douleurs intermittentes supportables sans prendre d’anti-douleur.

31/01/18
Scanner TAP stabilité de D8, pas de lésion osseuse nouvelle, ni de lésion viscérale. Plutôt de bonnes nouvelles. J’ai l’impression de contrôler l’évolution de ma maladie.

19/02/18
Hématurie dans les urines. Séjour aux urgences. rien de grave. Scanner uro sans complication

28/02/18
Bilan biologique très correct.
PSA à 0,53 ( ça bouge pas d’un poil )
Prise du zytiga toujours mini ( 1 à 2 comprimés par jour ) le soir. Actuellement bien toléré.
Douleurs intermittentes supportables sans prendre d’anti-douleur.

28/02/18
PSA à 0,53 ( la stabilité continue )
Prise du zytiga ( 1 à 2 comprimés par jour ) le soir. Le mini mini donne des résultats.
La vitalité est plutôt bonne.

IMG_039427/03/18
PSA à 0,54 ( très bonne stabilité )
Prise du zytiga ( 1 à 2 comprimés par jour ) le soir. Le mini mini donne toujours des résultats.
La vitalité est plutôt bonne.
Je dois gérer les douleurs osseuses. Pour le moment sans prise de médicaments. Que ça dure….

8/04/18
Piqure de tic dans le cou. Je n’attache pas trop d’importance. Mais le risque est là.

16/04/18
Je pars une semaine à Khel en Allemagne dans un centre de traitement alternatif du cancer. IMG_0462C’est décidé, j’y vais.
Mon séjour à Kehl en Allemagne

21 et 22/04/18
Je constate un érythème dans le cou. Une tâche rouge persistante. Lyme se profile

24/04/18
Mon médecin généraliste m’oriente vers une prise d’antibiotique, c’est le protocole français. Amoxicycline sur 14 jours

24/04/18
Bilan sanguin très correct. Le potassium est remonté, c’est bien. Le PSA aussi (1,54 au lieu de 0,54) rien de grave, d’autant que je
n’ai pas pris de zytiga durant le mois d’avril. Je voulais être bien dans mon corps. Je ne regrette pas. Quelques douleurs diffuses
viennent fragiliser la qualité de vie. Je gère.
Je reprends le Zytiga à très faible dose.(1/4)
Renforcement du système immunitaire avec l’armoise annuelle, les feuilles de graviola, la propolis.
Prise de B17 avec les amendes d’abricot. Continuité du traitement métabolique de L Schwartz.

4/05/18
Scintigraphie osseuse à la demande de mon radiothérapeute/oncologue. La dernière datait de décembre 2017.
Pas d’extension nouvelle. La D8 reste stable. Activité sur les atteintes métastasiques connues c’est à dire le pied et le tibia gauche.
Plutôt satisfait, ça pourrait être pire.

15/05/18
Le traitement de lyme est pour moi insuffisant. Je ressens quelques signes neurologiques, des bourdonnements d’oreille, des frissons,
des picotements dans la jambe droite. Je consulte le Dr Penoël qui m’oriente sur un traitement en huiles essentielles.

17/05/18
Scanner TAP. Stabilité générale, notamment sur la D8
Rendez-vous chez l’oncologue dans la foulée. Satisfaction, elle s’intéresse à mes démarches hors protocole. Les échanges d’ouverture
m’encouragent à continuer.

22/05/18
Je découvre par hasard les molécules de signalisation REDOX/ASEA. Moi qui défriche en permanence, je trouve ce concept tout à fait dans mes valeurs et dans la façon dont je souhaite recouvrer la santé et prendre en charge mon corps avec des méthodes naturelles.
Je décide donc à compter à ce jour de prendre ces molécules. Pour en savoir plus voir mes 2 articles :
http://cancerjemesoigne.unblog.fr/2018/06/05/les-molecules-de-signalisation-redox/
http://cancerjemesoigne.unblog.fr/2018/06/07/molecules-de-signalisation-redox-suite/

IMG_064430/08/18
Scanner TAP. Stabilité générale, notamment sur la D8 et les parties osseuses.
sur le plan biologie, le PSA est redescendu à 4,3. Normal j’ai repris le traitement hormonal de façon plus régulière (zytiga 2sur4)
Rendez-vous chez l’oncologue dans la foulée. Le bilan clinique est plutôt satisfaisant. Mes douleurs restent très légères. On ne change rien dans les traitements. De mon côté je continue mes démarches sur les approches naturelles. Micro-nutrition, détoxification, renforcement du système immunitaire et bien sûr REDOX qui m’apporte une qualité de vie, un tonus, une résistance. Après 3 mois d’utilisation, fidélité oblige !!!
( voir REDOX et MOI )
En ce qui concerne Lyme, il y a des hauts est des bas…mais dans l’ensemble les traitements à base d’huiles essentielles et de teinture mère font effets. Les signes neurologiques s’estompent. Même si quelques douleurs articulaires font leur apparition. Je reste confiant, il va falloir du temps. Lyme est insidueuse.

31/10/18 IMG_0885
Bilan biologique correct. Stabilité sur les globules.
Le PSA est à 3,34. Petit dépassement en bilirubine, le foie est fatigué. J’ai une perte d’appétit, digestion difficile. Je mets ça sur le compte de la prise d’huiles essentielles intense pour Lyme et un encrassement avec le Zytiga (hormothérapie)Je décide de faire un « wash out » on arrête tout, nettoyage avec Desmodium, chardon marie. En 8 jours de temps tout est remis dans l’ordre.
La gestion des douleurs osseuses est toujours d’actualité. Quelques poussées à mesurer fin novembre par la scintigraphie.
Bonne forme, bon tonus, bon sommeil. Je continue REDOX avec de la micronutrition. Je redémarre un cycle d’immunobran. Diminution de la dose d’hormonothérapie au strict minimum.
J’ai comme l’impression que Lyme est bien enrayée.

29/11/18
Il y a des jours ou le grand sourire s’installe.
Petit historique ( récapitulatif) :

  • décembre 2013 diagnostique cancer de la prostate très agressif
  • deuxième cadeau juin 2015 : métastase osseuse en D8
  • mai 2017 étendue des métastases sur la jambe gauche ( tibia et pied )
  • avril 2018 piqure de tique : Lyme
  • démarche thérapeutique plutôt orientée naturelle, alimentation, activité physique, micronutrition, travail corps/esprit….et puis mi mai 2018 rencontre avec REDOX (voir REDOX et moi )
    Bilan fin novembre 2018 :
    scintigraphie : globale stabilité de l’ostéose métastasique du squelette axial et périphérique, sans nouvelle lésion individualisable à ce jour
    scanner : globale stabilité du bilan lésionnel par rapport au scanner du mois d’août
    biologie : grande stabilité, augmentation des globules blancs

Malgré quelques douleurs osseuses à gérer, je suis en forme, je marche, je dors, je mange…plus de voile cérébral, même ma vision s’est améliorée.

Mes symptômes liés à Lyme ont disparu.
Merci la famille, les amis, les thérapeutes…
Merci Franck,
Merci ASEA/REDOX
A chaque minute, la vie recommence ( Thomas Merton )

 

 

4 Réponses à “MON PARCOURS DANS LA MALADIE…”

  1. Yves Rolland-Bénis 21 octobre 2018 à 11 h 37 min #

    Bonjour,
    merci et félicitation pour ce super blog.
    pourriez vous je vous prie m’indiquer
    votre labo préféré concernant l’achat de curcumine?
    J’en ai acheté au USA, UK et Chine mais en l’absence d’analyse certifiée, je ne sais plus comment faire,
    et les quelques labo que j’ai contacter sont réservés aux
    professionnels.
    Merci à l’avance,
    Yves
    (57 ans Rennes)

  2. pascal charles 28 novembre 2018 à 21 h 39 min #

    Bonjour

    connaissez vous les produits du Pr Mirko Beljanski
    contre le cancer
    bon courrage
    pascal ( Auxerre 89)

    • cancerjemesoigne 29 novembre 2018 à 8 h 25 min #

      Bonjour Pascal
      merci pour votre commentaire
      Oui je connais Beljanski quand j’ai appris mon cancer fin 2013 j’ai utilisé les fragments d’ARN.
      Mitterrand a soigné sa prostate avec ses produits.
      J’ai arrêté…peut-être par intuition..je fais fonctionner mon pendule interne. J’ai testé d’autres pistes
      pour le moment ça tient…alors que ça dure.
      Et vous, vous avez une expérience sur ces produits ???
      A une prochaine
      Dan

Laisser une réponse

BoosterSaFertilité |
PROBLEME GYNECO , UN COMBAT... |
Jenniferforever |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jgjg
| les bases
| Rgimeetbientrelr