Jeûne, détox, cure de jus : est-ce le bon moment ?

 i85652-jeune-therapie (1)
 
Chers amis,
Le jeûne nous rend-il plus fort ou, au contraire, augmente-t-il le risque d’attraper le virus ?
Vous êtes nombreux à vous poser la question.
Le contexte est propice, c’est vrai. Nous avons moins de tentations, de dîners, de contraintes sociales, etc.
Mais est-ce le bon moment ?
 
Oui, le jeûne régénère vos défenses immunitaires
 
Il est connu que le jeûne renforce l’immunité et réduit l’inflammation, terrain fertile aux infections.
En effet, plus vous mangez, plus votre organisme fournit de l’énergie pour pouvoir digérer les aliments.
C’est pour cela qu’après les repas lourds des fêtes de fin d’année, vous êtes plus vulnérables face aux grippes et autres refroidissements.
Trop manger favorise aussi l’accumulation des mauvaises bactéries dans votre intestin.
Le jeûne permet alors d’affamer ces toxines et de les éliminer, grâce à une hydratation quotidienne abondante (tisanes, bouillons, décoctions, etc.).
On reconnaît au jeûne sa fonction dépurative : on parle souvent de “détox”. Il agit comme un grand nettoyage de votre corps.
Une étude publiée dans le journal Cell Stem Cell[1] a montré qu’un jeûne prolongé active la fabrication des cellules souches du sang dans la moelle osseuse, et donc l’auto-renouvellement des globules blancs.
Or, les globules blancs ont pour fonction d’assurer la défense immunitaire de votre organisme face aux agressions infectieuses.
Le jeûne a donc des bienfaits incontestés sur votre système immunitaire, puisqu’il l’aide, à terme, à se régénérer.
 
Mais attention aux jeûnes extrêmes
 
Je pense à ces deux jeûnes en particulier :
 
Le jeûne sec, c’est-à-dire ne consommer ni aliments ni boissons pendant plusieurs jours ;Le jeûne hydrique, qui consiste à ne pas manger d’aliments, et boire uniquement de l’eau, du thé (sans sucre) ou des bouillons (non caloriques), mais pas de jus.
Je les déconseille si vous avez une santé fragile ou si vous êtes atteint d’une des pathologies identifiées comme facteurs de risque face au Covid-19.
Sachez qu’après 24 heures de jeûne sec ou hydrique, le corps ne dispose plus de stocks de glucose pour fournir de l’énergie.
Il va ainsi puiser dans les lipides pour créer un autre carburant appelé la cétone : cela contribue à faire maigrir, certes, mais ne fournit pas assez d’énergie pour l’activation des globules blancs[2].
Mieux vaut vous faire accompagner par un spécialiste pour être sûr de maintenir un apport en nutriments suffisant.
Je vous recommande Thomas Uhl, une des références de la naturopathie et du jeûne en France, découvrez-le ici
 
Préférez un jeûne aménagé
 
Le jeûne aménagé, avec des jus pressés à froid et des bouillons ou soupes de légumes, est l’idéal en ce moment.
Vous pouvez également pratiquer des monodiètes (pomme, courge, carotte, etc., sous diverses formes), en guise de repas, ou sur une journée.
Ces jeûnes conviennent aux personnes en bonne santé globale, qui veulent décrasser leur organisme, se détoxifier, et retrouver leur énergie perdue.
Prenez soin de vous et de vos proches,
Floriane
 
————————————————————
[1] KERN Julie, “Coronavirus : comment notre organisme combat l’infection ?”, le 18 mars 2020 sur Futura Santé, consulté le 22 mars 2020 et disponible ici : https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-coronavirus-notre-organisme-combat-infection-80104/
[2] LEMAR Jérôme, “L’appellation ”jeûne thérapeutique” est-elle fondée ou usurpée ? : éléments de réponse d’après une revue de bibliographie chez l’animal et chez l’homme.” Médecine humaine et pathologie. 2011. ffdumas-00651422f, disponible ici : https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00651422/document 
source : alternatif bien être

Mots-clefs :, ,

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

BoosterSaFertilité |
PROBLEME GYNECO , UN COMBAT... |
Jenniferforever |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Jgjg
| les bases
| Rgimeetbientrelr