bilan d’octobre

Ce mois d’octobre n’aura été pas le pire de l’année, puisque la nouvelle chimio cabazitaxel (une arme pour les formes très avancées de cancer de prostate métastasé) a fait baisser les douleurs avec une bonne tolérance ( pour le moment ) sans effondrement de la biologie, mais avec un PSA qui s’envole.
Petit soucis quand même, en fin de mois avant ma deuxième cure, l’inflammation s’est emballée, obligeant à sortir la cortisone pour retrouver l’équilibre…donc à suivre. Et oui, épuisant de gérer tous les déboires instables de la maladie chronique.

 

Slide-consultation

clinique Hertogue

 

Comme je vous l’avais annoncé, j’ai été en Belgique, pil poil juste avant le reconfinement pour un rdv dans la clinique du Dr Hertogue.
Mon but :

  • le premier était de faire le point, d’avoir un éclaircissement sur le principe évoqué par le Pr Schulman c’est à dire la THERAPIE ANDROGENIQUE BIPOLAIRE ( voir mon article ) Et ceci pour des patients comme moi, hormonorésistants, castrés, sous chimio, répondant beaucoup moins à leur traitement et dont le but était de faire chuter leur taux de PSA avec des doses massives de testostérone.
  • le deuxième était de faire un bilan hormonal et nutritionnel. Sur la prescription de la clinique j’avais donc envoyé fin août à un labo belge des tubes pour un bilan sanguin très poussé et une analyse des urines de 24 heures.
    La clinique me demandant également de remplir un questionnaire permettant de recenser toutes les observations qui pouvaient être liées à une carence hormonale ( environ 18 carences sont étudiées ) mais aussi nutritionnelle.

 

J’ai donc été reçu le 27/10/20 dans la consultation de la clinique du Dr Hertogue par un médecin de son équipe. Je m’attendais à un plus de pédagogie sur ma recherche concernant la THERAPIE ANDROGENIQUE BIPOLAIRE, je suis resté un peu sur « ma faim »

Donc durant 2h30 nous avons épluché mon dossier : bilan sanguin, bilan urinaire, comportement alimentaire… avec examen clinique assez poussé, de la « tête aux pieds », normal des signes physiques liés à des carences hormonales peuvent apparaître. J’étais content d’apprendre que j’avais un âge biologique de 54 ans ça m’a rajeunit.
Cette première consultation en présentielle me semble très utile et devrait être pratiquée en France de façon systématiquement. Les futures consultations pourront être effectuées par Skype.

 

En conclusion, dans un premier temps, pour le médecin il fallait que j’élimine les carences à base de ZINK, de CARNITINE, de MSM, de sélénium ACE, de BIOACTIVE Q10 UBIQUINOL, de lugol et puis d’hormones pour stimuler la thyroïde mais aussi le système immunitaire.

L’on verrait dans un deuxième temps, pour intégrer les doses de testostérone. Les protocoles proposés seront étudiés ensemble avec un bilan sanguin régulier.

Dans l’ensemble mon rendez-vous s’avère positif, l’orientation de l’équipe vers une étude du rôle des hormones dans notre organisme n’est pas courante, comme ils le disent : ils pratiquent une médecine écologique qui peut être faite avec les molécules du corps en recherchant le « compliqué » équilibre. Qu’il s’agisse de notre peau, de notre poids, de notre forme, de l’état de nos cheveux, de nos sourcils, de notre cœur, de notre circulation et bien entendu de notre cerveau et système nerveux, nous avons absolument besoin d’une « optimisation hormonale permanente ».

Je vais donc resté en lien et transmettre mes prochains bilans.

Dommage de devoir accomplir des kilomètres et de multiplier les frais pour se soigner…

L’important pour moi était de rentrer dans la bulle, de trouver des champs d’amélioration et de voir s’il est possible de faire bouger des lignes bien figées dans notre timide France. A suivre…

Mots-clefs :,

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

BoosterSaFertilité |
PROBLEME GYNECO , UN COMBAT... |
Jenniferforever |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jgjg
| les bases
| Rgimeetbientrelr