l’intérêt de la vitamine D en supplémentation précoce

 

téléchargé (2)

l’huile de poisson riche en vitame D

Les meilleurs gestes barrières sont ceux que notre organisme dispose, parce que c’est notre corps qui fait le travail face a l’agresseur.
Une preuve avec cette nouvelle étude, cette fois sur des patients espagnols atteints de Covid-19, confirme l’intérêt d’une supplémentation précoce en vitamine D dans l’optique de limiter la sévérité de la maladie.

L’étude se base sur un groupe de 76 patients hospitalisés au Hospital Universitario Reina Sofia à Cordoba pour une infection au Covid-19 avec détresse respiratoire. La totalité du groupe a bénéficié du même protocole de soins standard, soit une combinaison d’hydroxychloroquine et d’azithromycine .

Les 50 patients éligibles à la supplémentation en calcifediol (ou 25-hydroxyvitamin D, qui est la forme circulante dans le sang) ont reçu une dose de 0.532 mg par voie orale le jour de l’admission, puis deux autres doses de 0.266 mg le troisième et le septième jour , puis une dose par semaine jusqu’à leur sortie de l’hôpital ou leur admission en soins intensifs le cas échéant.

Sur les 50 patients ayant reçu la vitamine D, un seul a nécessité un transfert en unité de soins intensifs . Parmi les 26 n’ayant pas bénéficié de la supplémentation, 13 ont dû être dirigés vers les soins intensifs . Le groupe des patients avec vitamine D n’a eu à déplorer aucun décès et tous ont pu quitter l’hôpital guéris (plus de charge virale détectée) et sans avoir subi de complications. Parmi les 26 non-supplémentés, les 13 n’ayant pas nécessité l’admission en soins intensifs ont tous guéri également, mais des 13 autres envoyés en soins intensifs, deux sont décédés , tandis que les autres ont finalement guéri aussi. Des résultats encourageants qui demandent à être confirmés par des investigations à plus grande échelle. Toutefois rappelons que dès mai dernier, l’analyse statistique des données obtenues dans des hôpitaux du monde entier, la seule normalisation du statut en vitamine D permettrait une réduction de 15 % du nombre de cas graves de COVID.

Source : alternative santé

Mots-clefs :

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

BoosterSaFertilité |
PROBLEME GYNECO , UN COMBAT... |
Jenniferforever |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jgjg
| les bases
| Rgimeetbientrelr