la puissance de l’huile essentielle d’origan

 
huile-essentielle-origan-e1536114447657
Un très bon sujet dans la dernière newsletter de Miche Dogna Naturopathe
 
POUR INFECTIONS LOURDES QUI RÉSISTENT AUX ANTIBIOTIQUES : L’OREGANOL P 73
 
 
HISTORIQUE DE CETTE DÉCOUVERTE
 
EXTRAIT DE LA PASSIONNANTE INTERVIEW AVEC LE DOCTEUR INGRAM
AUTEUR DE « THE CURE IS IN THE CUPBOARD (LE REMÈDE EST DANS LE PLACARD) »
 
« Tout a commencé à cause d’un accident qui a failli me coûter la vie. Dans ma clinique, un technicien de laboratoire a laissé traîner une aiguille dans une pile de papiers destinés au rebus. Cette aiguille a été utilisée pour une injection intraveineuse sur un patient très malade. On doit normalement mettre les aiguilles dans un conteneur rouge spécial prévu à cet effet; ne m’y attendant pas, j’ai pris toute la pile de papiers pour les jeter. L’aiguille s’est plantée profondément dans ma main.
 
Peu de temps après je suis tombé malade. Ma peau a développé un psoriasis important. Je suis devenu si faible que je ne pouvais plus travailler ou penser efficacement. A la suite de nombreux tests, cette maladie a été diagnostiquée comme étant un cas sérieux de mycose systémique  (champignon) qui me dévorait vivant. Penser et effectuer les actions les plus simples devenait de plus en plus difficile. A ce stade, j’ai été obligé de fermer ma clinique.
 
Un médecin que je connais m’a suggéré de passer un test immunitaire spécial. Etant au bord du désespoir le plus total, j’ai essayé tout ce que mes collègues, mes amis ainsi que des médecins purent me conseiller. Ce docteur dit à un de mes collègues qu’elle n’avait jamais vu personne survivre avec des résultats de ce test supérieurs à 12. Les miens s’élevaient à 13 avec une température de 34,8°C.  Ma faible température corporelle était le signe d’une réponse immunitaire trop faible ou inexistante. Ayant peu ou pas d’appétit mais continuant à lutter pour survivre, je commençai à manger des herbes sauvages trouvées dans mon placard.
 
Une de ces herbes était une sorte particulière d’origan sauvage méditerranéen. Il me semblait que cela me redonnait de la force, donc j’ai commencé à en consommer tous les jours. Je redevins plus fort, mais ce n’était pas encore assez. J’ai alors commencé à suer la nuit – le signe certain que mon corps commençait à combattre l’infection qui l’avait débordé. Comme ma santé continuait à s’améliorer, je savais que cet origan sauvage des montagnes mériterait de plus amples recherches. Cette épice naturelle dans le placard m’a redonné vie.
 
Nous nous sommes mis à chercher de l’huile de cet origan sauvage  et nous pûmes nous en procurer 8 litres chez l’habitant d’un village de montagne. C’est alors que le miracle de la santé s’est produit pour moi. Cela a demandé beaucoup de travail afin de rechercher le dosage approprié et la bonne préparation pour l’utilisation externe et interne. Mais c’était la réponse ! Ça a marché !
 
 
… Il faut savoir que sur le marché, il est pratiquement impossible de trouver de l’origan sauvage authentique. Le peu que vous pourriez trouver venant de l’étranger a perdu tous ses composants actifs à cause des traitements chimiques, de l’irradiation pour soi-disant le désinfecter, de la perte d’huiles essentielles due au stockage défectueux. Il m’a fallu plusieurs années pour déterminer la combinaison correcte des huiles de la plante, lequel mélange fut établi par l’université Georgetown à Washington, D.C. sous le nom de P 73 blend. Les études ont démontré que ce mélange spécial d’origan était capable d’éliminer de nombreux germes.
 
 
NOTA :  Il ne s’agit pas d’une huile essentielle au sens classique, du fait, entre autres, de l’émulsion dans l’huile d’olive, donc le produit ne présente aucune toxicité pris en interne, même sur des hautes doses (jusqu’à 25 gouttes par jour) et sur du long-terme (plusieurs mois). Il est néanmoins conseillé de faire une pause de 2 jours par semaine.
 
 
L’université du Tennessee a effectué des tests pour la FDA (Food and Drug Administration, l’équivalent de la DGCCRF – ndt).
 
Ceux-ci ont prouvé que l’huile d’origan sauvage était efficace pour combattre et éliminer 9 bactéries et moisissures dangereuses. Les pathogènes concernés incluent E. Coli, Staphylococcus Aureus, Listeria Monocytogenes, Pseudomonas Aeruglinosa, Lactobacillus Plantarum, Aspergillus Niger  et d’autres encore que l’on mentionne souvent à la télévision. Ces germes sont responsables des intoxications alimentaires, de l’empoisonnement de l’eau et d’autres maladies communes. Oreganol P 73 les neutralise facilement.
 
 
Bien que les machines soient reluisantes, propres et neuves, l’ancienne méthode de distillation à la vapeur reste la méthode d’extraction sélectionnée. L’eau utilisée pour la distillation provient d’une source souterraine qui se trouve à 90 mètres sous la terre. Souvenez-vous qu’il faut presque 1 tonne de plante brute pour quelques litres d’huile (ce qui explique le coût relativement important du produit).
 
Les infections fongiques ont augmenté de 25% dans les dernières années. Les personnes âgées, les personnes au système immunitaire affaibli, les patients hospitalisés et les enfants sont les plus exposés.
 
De nombreux médicaments sont responsables des conditions favorables au développement des champignons. Ceux-ci incluent les antibiotiques, les contraceptifs, les analgésiques, les stéroïdes, la chimiothérapie et les rayons.
 
Indications de l’Oréganol
 
 * Candidose
 * Eczéma
 * Grippe
 * Immunité faible (stimule puissamment)
 * Infections lourdes
 * Infections par levures
 * Infections urinaires (en complément de D-Mannose)
 * Inflammations graves
 * Maladie de Lyme
 * Psoriasis : poussées
 
Posologie standard
 
Prendre sur un morceau de madeleine pour absorber le goût qui peut paraître agressif.
 
En curatif : 7 à 8 gouttes trois fois par jour sur un morceau de madeleine (le goût est assez fort) pendant un maximum de 10 jour, après quoi il convient de faire une pause de 10 jours, si recommencer est nécessaire.
 
En prévention  : 3 gouttes sur un morceau de madeleine au petit-déjeuner et au déjeuner, 5 jours par semaine (faire une pause le week-end). Ce dosage peut se prendre au long cours sur plusieurs mois.
 
Des posologies spécifiques
 
Toujours prendre sur un morceau de madeleine pour absorber le goût.
 
 * Affection des voies respiratoires supérieures : 3 gouttes 3 fois par jour.
   Ou mieux : 1 gélule d’Oregaresp 3 fois par jour.
 * Affections pulmonaires courantes  : 4 gouttes 3 fois par jour. Ou mieux : 1 gélule d’Oregaresp 3 fois par jour.
 * Asthme : 4 gouttes 3 fois par jour + 1 cuillère à café de MSM 2 fois par jour.
 * Hypotension  : 3 gouttes deux fois par jour + D-Ribose.
 * Gastralgie par mycose  : 4 gouttes 2 fois par jour.
 * Syndrome du côlon irritable  : 4 gouttes 3 fois par jour + Floracor 3 gélules par jour (si candidose).
 * Psoriasis, eczéma  : chez l’adulte, 7 à 8 gouttes trois fois par jour pendant un maximum de 10 jours consécutifs, après quoi faire une pause d’au moins 10 jours avant de recommencer si nécessaire.
 
 
Achat en ligne
 
Flacon 30 ml en verre teinté avec pipette.
 
 
 
BAUME OREGASHIELD
 
Nouveau !
 
 * L’Orégashield est une formule adaptée de l’Oréganol pour l’usage externe.
 * Une technologie de libération lente empêche les huiles de s’échapper rapidement par évaporation.
 * Une sensation de chaleur après application est normale.
 
 
Composition détaillée de l’Orégaschield
 
 * Huile de Laurier feuille sauvage de montagne
 * Huile de Sauge sauvage de montagne
 * Huile de Cumin noir graines
 * Base de cire d’abeille
 
Propriétés particulières des ajouts
 
LAURIER Huile Essentielle
 
 * Affections digestives et intestinales
 * Bronchite
 * Douleurs musculaires
 * Gingivite, aphtes
 * Grippe
 * Infections bactériennes et virales
 * Infections
 * Inflammation d’un ganglion
 * Maladies neurodégénératives
 * Mucosités et sécrétions bronchiques
 * Sinusite
 * Spasmes coronariens
 
SAUGE Huile Essentielle
 * Désinfectant des voies respiratoires
 * Renforce les résistances naturelles de l’organisme
 * Astringente
 * Régénère les peaux abîmées
 * Équilibrant féminin
 * Harmonise la ménopause
 
 
CUMIN NOIR Huile Essentielle
 * Acné
 * Anti-inflammatoire
 * Brûlures
 * Calmant
 * Douleurs articulaires
 * Douleurs dentaires (en bains de bouche)
 * Eczéma
 * Psoriasis
 
 
Indications en externe de l’Orégaschield 
 * Acné  : appliquer in situ
 * Adénite : appliquer in situ 2 à 3 fois par jour
 * Aphte : in situ selon la douleur
 * Douleurs des gencives : appliquer in situ 2 à 3 fois par jour
 * Douleurs musculaires  : en massage in situ
 * Douleurs vertébrales inflammatoires: masser la région plusieurs fois par jour
 * Eczéma  : appliquer in situ
 * Lésions au visage et à la tête: attention aux yeux
 * Lésions aux tibias:  appliquer 2 fois par jour
 * Lésions dans la bouche  : appliquer in situ aussi souvent que nécessaire.
 * Mycose des ongles : appliquer à la racine, plusieurs fois par jour
 * Narines enflammées: appliquer avec un coton tige
 * Pied d’athlète, champignons au pied  : appliquer localement 2 fois par jour.
 * Psoriasis, eczéma  : chez l’enfant, appliquer directement sur les lésions matin et soir.
 * Pulmonaire : affections courantes : masser sur la poitrine, dans le haut du dos à hauteur des poumons et sur la plante des pieds
 * Sinusite  : en massage front ou/et pommettes
 
 
 
 
 

Mots-clefs :

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

BoosterSaFertilité |
PROBLEME GYNECO , UN COMBAT... |
Jenniferforever |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jgjg
| les bases
| Rgimeetbientrelr