ma cure d’ozonothérapie à haute dose en Belgique.

27 juin

1200-6946-ozone-layer-photo2

Un ami me dit : « mais alors dans ton cas pourquoi faire une cure d’ozonothérapie ?? »
Je lui répond : « qui ne tente rien n’a rien !! »
Il me dit en souriant : « toi alors tu auras tout essayé !!! »

Restons sérieux et mettons un peu de logique dans ma démarche.
Lorsque je lis la littérature scientifique je m’aperçois qu’en 1925 Otto Warburg ( prix Nobel ) démontre que le métabolisme des cellules cancéreuses était différent de celui des cellules saines. Une cellule saine produit de l’énergie dans la mitochondrie, la centrale énergétique, en oxydant l’oxygène, tandis qu’une cellule cancéreuse fonctionne en anaérobie, c’est à dire sans oxygène, par fermentation et par production d’acide lactique.

Rien que ça, me donne à réfléchir…un peu de bon sens…surtout quand on sait que l’ozone est composé de 3 atomes d’oxygène…

J’avais entendu parlé de l’ozonothérapie par un ami blogger dans le même cas que moi ( cancer de la prostate métastasé ) il l’utilisait mais à dose réduite. J’ai donc poursuivi mes recherches et j’ai découvert par l’intermédiaire de l’IPSN, le Docteur Thierry Schmitz, un médecin Belge qui depuis 30 ans ne cesse de se perfectionner dans les approches alternatives, il cherche des solutions aux pathologies dites « incurables ». Il s’est lui-même rapproché d’un médecin autrichien, le Dr Lahodny qui a mis au point une nouvelle méthode qui consiste à injecter des doses d’ozone importantes qu’il appelle l’OHT (Ozone High dose Therapy)

Il faut dire que l’ozonothérapie à des fins thérapeutiques n’est pas un dernier « cri » à la mode…les Allemands, les Espagnols, les Hollandais pratiquent depuis plus de 50 ans. L’ozone est un admirable anti-infectieux à large spectre. Il est actif sur tout : les bactéries, les virus, les champi-gnons…intéressant dans les infections bactériennes, là ou les antibiotiques rencontrent des résistances. Dans les infections virales c’est pareil.
Thierry Schmitz nous dit que l’on obtient des résultats pour des maladies dites incurables comme le sida, l’hépatite B et C, l’Ebola, lyme…Le traitement à l’ozone peut rapporter « gros » à celui qui souhaiterait une action rapide. Il nous livre avec une vidéo des résultats incroyables qu’il a obtenu avec une jeune fille de 25 ans qui avait une sclérose en plaque, aujourd’hui elle marche, elle conduit, elle travaille..FORMIDABLE.

Mais alors vous me direz et pour le cancer ???

Pour Thierry Schmitz, on obtient des résultats avec les traitements conventionnels pour certains cancers ( testicules, sang..) mais pour les autres les solutions restent bien limitées. Pour lui, tous cancéreux doit faire de l’ozone…pour lui l’ozone diminue la croissance des tumeurs et surtout, et c’est ce qui me séduit : il a la particularité d’augmenter la capacité des globules blancs à tuer les cellules tumorales.
Et là je retrouve mon crédo : garder un système immunitaire fort pour résister à l’ennemi.
Contrairement à la chimiothérapie, il y a une action sélective sur les cellules cancéreuses qui sont attaquées par l’ozone tandis que les cellules saines sont contenues.

Selon le Prof Lahodny, qui a réalisé de nombreuses études cliniques en Allemagne…..l’ozone intervient au cœur même de la cellule, au niveau des fameuses mitochondries et qu’il augmente leur capacité respiratoire. Une cellule qui respire est une cellule qui vit, qui communique, et qui meurt…c’est le principe du fonctionnement d’un métabolisme bien réglé.

Pour Thierry Schmitz, face au cancer, l’ozonothérapie ne fait pas tout, c’est un traitement d’appoint qu’il faut associer à d’autres approches : de la virothérapie, de la vitamine C à haute dose, des compléments alimentaires, une alimentation choisie, de l’exercice…et surtout une bonne détoxification pour aider la fonction hépatique et rénale.

Tous ces arguments sont en adéquation avec mon approche de la maladie.
Avec de surcroît les conseils de ma naturopathe Valérie Varak, je m’inscris sur le planning bien chargé de Thierry Schmitz…en route pour la Belgique du 17 au 21 juin 2019.

IMG_1064

La cure proposée dure 5 jours du lundi au vendredi. Rendez-vous à 16H. Durée une heure.

C’est Youness, un jeune médecin qui s’est occupé de mon cas. Bon accueil, bonne pédagogie, bon feeling.
La méthode pratiquée est simple, par intraveineuse 200ml de sang n’ont été prélevé, Youness à rajouté de l’ozone, le tout est mélangé et on m’a réinjecté le sang enrichi. Ce n’est pas douloureux, quand tout se passe bien et que les veines acceptent l’échange.En 30 minutes, dix passages sont réalisés, c’est la méthode du ten pass. Au total on m’a traité deux litres de sang, quasiment la moitié de mon volume sanguin…c’est de l’enrichissement à haute dose. Youness a été présent en permanence pour assurer le bon déroulement…Il m’a conseillé de boire beaucoup pour bien éliminer. Quelques effets secondaires notamment de la diarrhée, c’est classique, place à l’élimination. Un peu de fatigue, mais rien de méchant.
A la suite de cette cure j’ai ressenti une bonne énergie…et moins de douleurs.

IMG_1015

J’ai décidé de refaire « rebelotte » dans deux mois, c’est à dire en septembre. Je veux être persévérant. Je me dis : « on verra bien, rien n’est gagné, rien n’est perdu d’avance ». Thierry Schmitz et Youness me demandent de leur envoyer mes biologies, mes imageries pour observer l’évolution.

Dommage que l’on ne trouve pas le même service en France. Comme dit Thierry Schmitz, «  les médecins français ont peur … »
Il faut donc aller chercher les solutions ailleurs…le secteur de Wavre situé au sud de Bruxelles est plutôt agréable à vivre..allez disons que le voyage forme la jeunesse.

Question coût, il faut compter 180 euros la séance, payable en liquide. Ce n’est pas remboursé par la sécu. C’est un choix. Il impose des sacrifices.

 

contact : www.drschmitz.com

2 Réponses à “ma cure d’ozonothérapie à haute dose en Belgique.”

  1. Nico 24 juillet 2019 à 18 h 02 min #

    Bonjour,

    Proposeriez-vous cette thérapie à votre entourage souffrant ou pas ?

    Si cela se faisait en France, cela vous intéresserait-il ?

    Vos analyses diverses ont-elles montrées des améliorations certaines ?

    Bien à vous

    Nico

    • cancerjemesoigne 24 juillet 2019 à 18 h 35 min #

      Bonjour,
      Oui je pense que je la conseillerai car elle à des atouts
      si ça pouvait se faire en France et pas loin de chez moi ça serait encore mieux
      pour le moment j’ai fait une première cure mes globules et rouges sont bien à la hausse…le système immunitaire s’y retrouve
      bien à vous
      Daniel

Laisser une réponse

BoosterSaFertilité |
PROBLEME GYNECO , UN COMBAT... |
Jenniferforever |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jgjg
| les bases
| Rgimeetbientrelr