ce que j’ai fait, ce que je fais…

25 mai

coucher-soleil-pradet

Diagnostic d’un cancer de la prostate fin décembre 2013, apparemment agressif ( gleason 5+5 ). Pronostic plutôt sérieux, traitement par radiothérapie hormonothérapie, chimiothérapie… apparition de métastases osseuses en 2015.
Deuxième événement  (avril 2018) : piqûre de tique avec érythème migrant suspicion de maladie de Lyme.
Que ce soit pour le cancer ou Lyme je me suis tourné dans un premier temps vers des thérapies conventionnelles, j’ai compris leurs limites. Des approches complémentaires étaient à découvrir.

je vais vous livrer « ce que j’ai fait, ce que je fais… », certainement avec des oublis tant l’exploration a été riche.
Le parcours que j’ai accompli depuis 5 ans et 6 mois est assez singulier avec comme priorité :  
- Le respect de mon corps
- la détoxification
- le renforcement du système immunitaire
J’ai compris que pour aborder le soin « autrement », il fallait que je m’oriente vers des pistes qui n’étaient pas tracées. Il m’a fallu défricher, chercher, rencontrer, comprendre…
Je suis devenu ainsi acteur de ma santé.

IMG_0847

Avec une maladie dite incurable, difficile de penser « guérison ».
Simplement retrouver la santé, être au mieux pour vivre avec une maladie évolutive.
Je me suis intéressé à la biologie moléculaire, au traitement métabolique, au nettoyage du corps, au renforcement de l’immunité. A l’alimentation bio au quotidien, à l’épigénétique, au travail sur le mental, à l’activité physique, au rapprochement du corps et de l’esprit. Un ensemble d’approches trop souvent écartées par la médecine occidentale.
Je suis un chercheur et j’avance à petit pas. Avec mes doutes, mes peurs et mes angoisses.
Je ne suis ni médecin, ni scientifique, je suis moi…j’essaie de mettre en place « du bon sens »  je laisse mon côté intuitif s’exprimer
A ce jour, Je n’ai pas de recettes miracles…la pilule qui va « bien » je ne connais pas. Mais vous connaissez des oncologues sûrs de leur protocole ???

1 – Le respect du corps
Je ne suis pas hostile aux traitements classiques mais plutôt en recherche de complémentarité pour que le corps puisse rester actif et réponde aux agressions délétères.
Je pense au jeûne dans les périodes de chimiothérapie qui m’a évité les effets de nausées, de vomissements. Exemple également avec l’utilisation de tisane de desmodium pour soulager et détoxifier le foie.
Respecter le corps veut dire s’interroger sur les doses proposées. Nous sommes tous différents, une dose adaptée à l’un sera hostile à l’autre. S’efforcer à ressentir les effets pour que le corps soit le moins possible en souffrance.
Pour ma deuxième cure de chimiothérapie (début mars 2019) j’ai demandé un dosage allégé que j’ai beaucoup mieux toléré.
J’ai le cas d’une hormonothérapie, mon oncologue me demandait de prendre 4 comprimés de Zytiga par jour accompagnés de corticoïdes. J’ai pris 1 à 2 comprimés et j’ai refusé les corticoïdes. J’ai quand même eu des résultats et j’ai soulagé mon foie.

2 – Détoxifier son corps et son esprit.
Nous avons une accumulation de pollution, de malbouffe, un surplus de chimie, de stress. Se détoxifier c’est permettre à son corps de mieux résister à l’agression, de renforcer le principe de l’homéostasie, l’auto réparation. Et puis les chocs émotionnels, nécessaire de nettoyer, pour retrouver une certaine sérénité et écarter la colère. Un travail indispensable que j’ai accompli.

3 – Renforcer son système immunitaire.
C’est pour moi le « bon sens », donner à ses cellules vivantes, celles qui fonctionnent, des apports qui vont les renforcer, les dynamiser, faire en sorte qu’elles retrouvent les bonnes informations pour qu’elles puissent mieux fonctionner, mieux communiquer entre elles.
Renforcer les carences en A, en B, en C, en D, en E….en magnésium, en potassium, en calcium.
Les fragments d’ARN de Beljanski, de l’homéopathie…ont été de bons compagnons pour résister à la chute de globules blancs, rouges et plaquettes.

J’ai donc consacrer beaucoup de temps pour mieux comprendre.
j’ai aussi consacrer un budget conséquent, mais c’est un choix. La vie n’a pas de prix.
Je refuse le principe de dire « si ce n’est pas remboursé, je ne consomme pas. » Mon sentiment est de dire qu’aujourd’hui, nous sommes dans l’obligation de financer notre santé, comme on finance notre alimentation, notre habillement, notre logement.
Je sais…c’est un choix qui remet en question le principe de protection de santé, mais j’ai très vite compris au cours de mes recherches que la santé était un « lobby » qui rapportait gros à certains, sans pour cela apporter de vrais bénéfices sur la qualité de vie.
Pas facile quand on a des revenus limités. Il faudra certainement trouver des formes nouvelles de solidarité et une remise en question du trou de la sécurité sociale.

*Alors voici ce que j’ai fait.( en plus de la thérapie conventionnelle )
J’ai pris comme habitude d’effectuer des cures, d’alterner, de faire des poses pour laisser le corps respirer, se régénérer.
*j’ai suivi le traitement métabolique de Dr Shwartz. Ce médecin n’exerce plus, mais il a fait beaucoup de recherche sur métabolisme et cancer. Voir ses bouquins, ses vidéos. On trouve ses produits sur internet. Je suis son traitement que j’ai mis en place moi-même.

*j’ai suivi un traitement aux huiles essentielles du Dr Pénoël, c’est un aromatothérapeute situé prés de Crest, notamment pour Lyme… avec en plus un protocole qui est utilisé dans les cliniques allemandes.

*j’ai fait des cures de sérum de Quinton, de curcuma, de graviola, de propolis.

*je suis allé à la rencontre des centres ressource ( Aix en Provence, Montélimar ) instaurés par le Dr Jean Lou Mouysset.

*je fais de la bio résonnance avec une naturopathe Valérie Varak

*j’ai fait un séjour en Allemagne dans un centre de traitement alternatif du cancer. Compte rendu

*j’ai fait une cure d’immunobran. C’est un complément alimentaire naturel produit à partir de son de riz et d’enzymes du champignon Shitake. Ce n’est ni un médicament, ni un produit chimique synthétique. Il aide à stimuler le système immunitaire.

*Je met l’accent sur la micro-nutrition, vitamine D, C, B17… Sur les oméga3 anti-oxydant. Les apports en calcium, magnésium.

* J’ai adopté une approche alimentaire sans sucre, basée sur la consommation de fruits, de légumes, de viandes blanches, de petits poissons. Pas trop de céréales, de légumineuses. A la recherche de produit bio offrant le minimum de pesticides. Je considère l’alimentation comme « CAPITALE ». C’est notre carburant quotidien. Priver la tumeur de sucre, c’est participer à sa mort.
Nos cellules sont composées à 65/70% d’eau, j’ai opté pour une eau osmosée et une eau hydrogénée avec de nombreux bienfaits ( anti-oxydant et anti-inflammatoire).

*Autre pilier, L’activité physique… je marche au minimum une heure par jour. 3 heures sans problème quand je n’ai pas de douleurs osseuses agressives. Un bienfait essentiel sur mon équilibre corporel, sur le mental. Création de dopamine. Marcher c’est exister, vous travaillez votre respiration. Les mantras vous projettent dans une dynamique de guérison.

*J’accorde de l’importance à la santé mentale par la méditation, le qui gong …et surtout la respiration par la méthode de la cohérence cardiaque.

*J’ai découvert par hasard sur le net en mai 2018 : les molécules de signalisation REDOX. Elles participent au renforcement du potentiel cellulaire, cette biotechnologie naturelle est très peu connues en France, les molécules de signalisation REDOX sont indispensables à la vie de nos cellules. J’ai très vite ressenti les bienfaits de ces molécules : meilleur tonus, très bonne récupération, suppression du voile cérébral, apaisement de mes douleurs osseuses, bon sommeil.
Après 17 d’études, ASEA/REDOX a déposé des brevets. Elle est capable de récréer à l’identique les molécules REDOX que nous avons dans notre corps, d’une manière naturelle et stabilisée. Elle est la seule entreprise à pouvoir assurer ce défit technologique. C’est un traitement qui est devenu récurrent et que je souhaite continuer. Le gel RENU28 que j’applique sur mes métastases osseuses permet de calmer mes douleurs enrichi le renforcement cellulaire.
Cette avancée technologique a sur le sol français 15 ans d’avance.

*Je me suis ouvert dernièrement à l’ozonothérapie, j’ai commencé une première cure en Belgique en juin 2019 je vous conseille de lire mon compte rendu

*Je fais de la musique et de la photographie…ma passion, mon évasion…je fais parti d’un collectif de créateurs.

*Je remercie ma famille, mes amis qui m’aident beaucoup.

Voilà donc un condensé des démarches que je mène, qui sortent du schéma classique… rien n’est gagné, rien n’est perdu…pour l’instant je vis ma maladie dans les meilleures conditions possibles, en limitant les douleurs, et même s’il y a des coups de grisou, j’essaie de m’inscrire dans un cercle positif vertueux…et puis je dirai « on verra bien ».
Comme dirait mon onconlogue : « au vue de votre contexte, vous vous en sortez plutôt bien…que ça dure »

J’écris dans un blog : cancerjemesoigne.unblog.fr n’hésitez pas à me laisser un message. A très bientôt

5 Réponses à “ce que j’ai fait, ce que je fais…”

  1. christian 4 juin 2019 à 17 h 11 min #

    Bonjour
    Je suis atteint du même mal et je viens de découvrir ton blog. Je n’arrive pas à visionner les vidéos redox, je suis sur tablette « surface » Y a t il une autre façon de faire ?
    Je fais des cures d’Aloe arborescens, en as tu entendu parler ?
    Avec toute mon amitié

    • cancerjemesoigne 5 juin 2019 à 7 h 16 min #

      Bonjour Christian
      Si tu veux en savoir plus sur REDOX je te conseille de visionner le prochain webinaire qui aura lieu lundi à 21h le lien : https://zoom.us/j/859153734 c’est une très bonne base d’information ensuite tu peux revenir vers moi et je te mettrai en relation avec un référent conseil qui saura t’accompagner.
      Pour les jeûnes j’essaie d’en faire un, un jour par semaine. Je mange très léger la veille au soir une soupe par exemple et je ne bois que de l’eau pendant la journée qui suit, je remange le soir. Je fais un jeûne dès que mon corps le demande, je reste à l’écoute…il faut penser à nettoyer le plus possible pour le mettre en situation de se défendre. Pour les chimios j’ai fait un jour avant, un jour pendant et un jour après et ça s’est très bien passé…je n’ai pas eu de nausées ou vomissements. L’idée mettre son corps au repos, affamer les cellules cancéreuses. L’idéal est de jeûner 72h avant, il faut travailler son mental….
      Bonne journée DM

  2. Jocelyne 6 juin 2019 à 10 h 05 min #

    Bonjour,
    Je parcours votre site depuis peu, diagnostic d’une coloscopie avec tumeur au rectum, j’attends les resultats de la biopsie sans trop d’optimiste .
    Je suis intéressée par la médecine alternative avec tout ce qu.elle peut nous apporter en plus de la médecine tradionnelle, j’ai lu que vous êtes allé au centre de médecine alternative en Allemagne, les produits Beljanski etc …. Il est vrai que je suis un peu perdue ….. La première démarche est peut être de trouver un thérapeute qui pourrait m’orienter mais pas facile de trouver , j’habite à Nancy .
    J’espère ne pas vous avoir trop déranger
    Félicitations pour vos recherches
    Jocelyne

    • cancerjemesoigne 7 juin 2019 à 7 h 39 min #

      Bonjour Jocelyne
      Un tout d’abord garder le mental…se donner les moyens de devenir acteur de sa santé. Prendre le temps, se mettre sur la piste de la recherche, de l’échange, de la compréhension. Ne pas s’en remettre au premier avis.
      Chercher l’accompagnement pour compléter ce que peut vous apporter la médecine classique.
      Trouver un naturopathe ayant de l’expérience dans le cadre de l’accompagnement de la maladie. Ne pas s’isoler, participer à des groupes de paroles.

      Prendre des décisions sur :
      l’alimentation : supprimer les produits laitiers, le sucre. orientation : fruits, légumes, crudités
      se mettre à jeûner une fois par semaine
      marcher une heure par jour en récitant des mantras positifs
      travailler le corps/esprit en découvrant la méditation et surtout la respiration
      faire un décodage biologique avec un praticien
      la micronutrition : propolis rouge, asiatonic, vitamine C haute dose… voir labo phyt-inov, le traitement métabolique.
      Ecouter des médecins alternatifs comme Schwatz, Wilem, Donia, Bodin…etc

      les molécules redox pour la détox et la régénération cellulaire. Nettoyer, régénérer.
      je viens de faire un film sur 12 mois d’utilisation de REDOX :
      https://youtu.be/tU3vwhm3hOo

      Une cure à Kehl est toujours utile, mais ne suffit pas. C’est un maillon de la chaîne qu’il faut construire au fil du temps en pensant que même si quelques unes de nos cellules sont endommagées les autres fonctionnent et que l’on se doit de les entretenir.

      Bon courage Jocelyne

  3. Jocelyne 7 juin 2019 à 8 h 19 min #

    Bonjour Christian ,
    Merci pour tous ces conseils , je reviendrai certainement vers vous , je vous souhaite bon courage dans cette lutte , mais si on peut encore avoir quelques années devant nous grâce à tous ces efforts … Ça vaut le coup et j’y crois beaucoup .

    Bonne journée Christian

Laisser une réponse

BoosterSaFertilité |
PROBLEME GYNECO , UN COMBAT... |
Jenniferforever |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jgjg
| les bases
| Rgimeetbientrelr