Un composé du vin affame les cellules cancéreuses

Ne rien laisser au hasard…surtout pas, même un composé du vin…

cancer-du-pancreas-©-Sebastian-Kaulitzki-Fotolia.com-Fotolia_49060733_S-1

 

Ce composé de la vigne « tropicale », identifié par des chimistes de l’Université Julius-Maximilians de Würzburg se révèle extrêmement efficace à inhiber la croissance et la colonisation des cellules cancéreuses du pancréas. Des données présentées dans le Journal of Natural Products qui constituent un point de départ prometteur pour la mise au point de nouveaux médicaments anticancéreux.

Le cancer du pancréas est sévère. Les cellules cancéreuses prolifèrent de manière très agressive, elles épuisent les nutriments et l’oxygène dans la zone de la tumeur. Alors que la plupart des cellules mourraient dans de telles conditions extrêmes, les cellules cancéreuses du pancréas survivent en activant une voie de signalisation cellulaire appelée Akt / mTOR. De nombreuses équipes recherchent donc des composés capables de perturber cette voie. Ces composés toxiques pour les cellules cancéreuses dans ces conditions extrêmes sont appelés ici composés « anti-austérité » (un terme dérivé du mot grec « austerotes »).

 

Des alcaloïdes de vignes de la forêt tropicale : des alcaloïdes inhabituels (composés organiques naturels contenant de l’azote) présentant cette capacité anti-austérité ont été identifiés dans des vignes au Congo. L’équipe allemande a isolé et caractérisé la structure d’un de ces alcaloïdes, l’ancistrolikokine E3 à partir de la vigne Ancistrocladus likoko. Cet alcaloïde s’avère un agent prometteur, capable de cibler in vitro efficacement les cellules cancéreuses du pancréas.

 

L’Ancistrolikokine E3 élimine et bloque les cellules cancéreuses du pancréas : le composé, testé in vitro, entraîne des modifications spectaculaires sur la morphologie des cellules cancéreuses et finit par les tuer. De plus, le composé inhibe la migration et la colonisation des cellules cancéreuses ce qui suggère que le composé pourrait également contribuer à prévenir la formation de métastases chez les patients. Le composé tue les cellules cancéreuses en inhibant la voie Akt / mTOR et la voie de l’autophagie.

 

Ces travaux confirment le potentiel de ce composé des vignes et d’autres alcaloïdes apparentés sur le plan structurel pour le développement de nouveaux anticancéreux basés sur une stratégie anti-austérité.

 

Source : Journal of Natural Products Nov, 2018 DOI: 10.1021/acs.jnatprod.8b00733 Ancistrolikokine E3, a 5,8′-Coupled Naphthylisoquinoline Alkaloid, Eliminates the Tolerance of Cancer Cells to Nutrition Starvation by Inhibition of the Akt/mTOR/Autophagy Signaling Pathway

 

Mots-clefs :

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

BoosterSaFertilité |
PROBLEME GYNECO , UN COMBAT... |
Jenniferforever |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jgjg
| les bases
| Rgimeetbientrelr