ce que j’ai fait, ce que je fais…

7 nov

 20702072402_d8d27f4088_b

 

Vous êtes nombreux à me demander ce que j’ai fait, ce que je fais, ce que je prends comme médicaments, comme traitement. Alors je vais essayer de tout vous dire, certainement avec des oublis tant l’exploration a été riche.

Le parcours que j’ai accompli depuis 5 ans est assez singulier. ( origine : cancer de la prostate avec métastases osseuses, Lyme )

Je suis arrivé au fil du temps à prendre des directions affirmées :

- celles du respect de mon corps

- celles de la détoxification

- celles du renforcement du système immunitaire

J’ai compris que pour aborder le soin « autrement », il fallait que je m’oriente vers des pistes qui n’étaient pas tracées d’avance. Il m’a fallu défricher avec le coupe coupe, chercher, rencontrer, comprendre…

C’est comme ça que je suis devenu acteur de ma santé.

M’en remettre systématiquement à la représentation médicale établie n’était pas mon « plat préféré » surtout que dans cette institution le doute s’installe. Pourquoi ?? parce que les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous. Il y a de toutes évidences d’autres pistes à explorer.

Je ne suis pas parti avec un postulat de guérison, mais tout simplement une envie de retrouver la santé. D’être le mieux possible, en vivant avec une maladie évolutive.

A ce jour, Je ne peux pas vous donner des recettes miracles…la pilule qui va « bien » je ne connais pas. Je suis un chercheur et j’avance à petit pas. Avec mes doutes, mes angoisses.

e peux simplement vous dire que je me suis intéressé à la biologie moléculaire, au traitement métabolique, au nettoyage du corps, au renforcement de l’immunité. A l’alimentation bio au quotidien, à l’épigénétique, au travail sur le mental, à l’activité physique, au rapprochement du corps et de l’esprit. C’est un ensemble d’approches trop souvent écartées par la médecine occidentale.

Je ne suis ni médecin, ni scientifique, je suis moi…j’essaie de mettre en place « du bon sens »
sans vraiment savoir ou je vais…
Mais vous connaissez des oncologues sûrs de leur protocole ???

1 – Le respect du corps veut dire utiliser des solutions naturelles, pour éviter les effets secondaires délétères. Je ne veux pas traduire ce comportement par une hostilité aux traitements classiques mais plutôt une recherche de complémentarité pour que le corps puisse rester actif, pour mieux répondre aux agressions. Je pense au jeûne dans les périodes de chimiothérapie ( j’ai fait 6 cures, j’ai très vite dit « stop »). Je pense au desmodium pour soulager et détoxifier le foie.

Respecter le corps veut dire aussi remettre en question les doses qui vous sont proposées. Nous sommes tous différents, et une dose qui sera adaptée à l’un sera peut être hostile à l’autre. Il faut donc s’efforcer à ressentir les effets pour que votre corps soit le moins possible en souffrance.

J’ai le cas avec une hormonothérapie que je prends, mon oncologue me demande de prendre 4 comprimés de Zytiga par jour accompagné de corticoïdes. Je prends 1 à 2 comprimés et je refuse les corticoïdes. J’ai quand même des résultats et je soulage mon foie.

2 – Détoxifier son corps et son esprit. Pour de nombreuses personnes il y a une accumulation de pollution, de la malbouffe, un surplus de médicaments. Se détoxifier c’est permettre à son corps de mieux résister à l’agression, de permettre à son corps de renforcer le principe de l’homéostasie, c’est-à-dire son auto réparation. Mais il y a eut aussi Sans oublier les chocs émotionnels qui sont nécessaire de nettoyer, pour retrouver une certaine sérénité, écarter la colère. Un travail indispensable que j’ai accompli.  

3 – Renforcer son système immunitaire. C’est pour moi le « bon sens », donner à ses cellules vivantes, celles qui fonctionnent, et elles sont nombreuses, des apports qui vont les renforcer, les dynamiser, faire en sorte qu’elles retrouvent les bonnes informations pour qu’elles puissent mieux fonctionner, mieux communiquer entre elles.
Renforcer les carences en A, en B, en C, en D, en E….en magnésium, en potassium, en calcium.
Prenons l’exemple de la D, nous sommes à 80% carencé et pourtant elle un rôle aussi sur le système hormonal mais aussi sur les gênes. Ce n’est donc pas qu’une vitamine pour le meilleur confort des os.


J’ai donc consacrer beaucoup de temps pour mieux comprendre.

j’ai aussi consacrer un budget conséquent, mais c’est un choix. La vie n’a pas de prix.
Je refuse le principe de dire « si ce n’est pas remboursé, je ne consomme pas. » Mon sentiment est de dire qu’aujourd’hui, nous sommes dans l’obligation de financer notre santé, comme on finance notre alimentation, notre habillement, notre logement.
Je sais…c’est un choix qui remet en question le principe de protection de santé, mais j’ai très vite compris au cours de mes recherches que la santé était un « lobby » qui rapportait gros à certains, sans pour cela apporter un vrai bénéfice sur la qualité de vie.
Pas facile quand on a des revenus limités. Il faudra certainement trouver des formes nouvelles de solidarité.

 DM*Alors voici ce que j’ai fait.

J’ai pris comme habitude d’effectuer des cures, d’alterner, de faire des poses pour laisser le corps respirer, se régénérer.

(REMARQUE : en surligné vous trouverez des articles que j’ai fait paraître sur mon blog )  

- j’ai suivi le traitement métabolique de Dr Shwartz. Ce médecin n’exerce plus, mais il est toujours dans le domaine de la recherche sur le métabolisme à laquelle il croit énormément. Il est difficile de trouver un médecin qui applique ses protocoles. Il est intéressant de lire son bouquin. On trouve ses produits aux USA. J’ai suivi pendant plus d’un an son traitement que j’ai mis en place moi-même.

- j’ai suivi un traitement aux huiles essentielles du Dr Pénoël, c’est un aromatothérapeute situé prés de Crest.

- j’ai fait des cures de sérum de Quinton, de curcuma, de graviola,

- je suis allé rencontrer des membres des centres ressource ( Aix en Provence, Montélimar )

- je fais de la bio résonnance.

- j’ai fait un séjour en Allemagne dans un centre de traitement alternatif du cancer.  

- j’ai fait une cure d’immunobran. C’est un complément alimentaire naturel produit à partir de son de riz et d’enzymes du champignon Shitake. Ce n’est ni un médicament, ni un produit chimique synthétique. Il aide à stimuler le système immunitaire.

Aujourd’hui je met l’accent sur la micronutrition, vitamine D, C, B17… Sur les oméga3 anti-oxydant. Les apports en calcium, magnésium.

J’ai adopté une approche alimentaire sans sucre, basé sur la consommation de fruits, de légumes, de viandes blanches, de petits poissons. Pas trop de céréales, de légumineuses. A la recherche de produit bio offrant le minimum de pesticides. L’alimentation est CAPITALE. C’est notre carburant quotidien et si vous donnez du sucre à la tumeur elle se régale, si il y a carence elle meurt faute de ressources.

L’activité physique, je marche au minimum une heure par jour. 3 heures sans problème. J’ai toujours marché, un bien essentiel sur mon équilibre corporel, sur le mental. Vous créez de la dopamine. En marchant vous exister, vous travaillez sur votre respiration. La mise en place de mantras vous place dans une dynamique mentale de guérison. 

Les molécules de signalisation REDOX participent au renforcement du potentiel cellulaire, cette biotechnologie naturelle est assez révolutionnaire. Très peu connues en France, les molécules de signalisation REDOX sont indispensables à la vie de nos cellules. J’ai rencontrer ce traitement par hasard sur internet en Mai 2018. J’ai très vite ressenti les bienfaits de ces molécules : meilleur tonus, très bonne récupération, suppression du voile cérébral, apaisement de mes douleurs osseuses, bon sommeil.
Après 17 d’études, ASEA/REDOX a déposé des brevets. Elle est capable de récréer à l’identique les molécules REDOX que nous avons dans notre corps, d’une manière naturelle et stabilisée. Elle est la seule entreprise au monde à pouvoir assurer ce défit technologique.

C’est un traitement qui est devenu récurrent chez moi et que je souhaite continuer. Le gel RENU28 que j’applique sur mes métastases osseuses me permet de calmer mes douleurs et d’enrichir le renforcement cellulaire.
Cette avancée technologique exceptionnelle doit révolutionner le monde de la santé. Elle a sur le sol français 15 ans d’avance.

Voilà donc un condensé des actions que je mène, rien n’est gagné…comme je le dis souvent, pour l’instant je vis ma maladie dans les meilleures conditions, même s’il y a des coups de grisou, j’essaie de m’inscrire dans un cercle positif vertueux…et puis je dirai « on verra bien ».

N’hésitez pas si vous le souhaitez à me laisser un message dans les commentaires. A très bientôt


Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

BoosterSaFertilité |
PROBLEME GYNECO , UN COMBAT... |
Jenniferforever |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jgjg
| les bases
| Rgimeetbientrelr