encore un exemple d’une alimentation choisie

7 août

10928185304_12dfd6b208_b

Bonjour à vous,
Je voulais vous faire partager un témoignage d’une personne atteinte par la maladie de LYME, qui a décidé de s’alimenter autrement. Elle a choisi le PALEO une démarche alimentaire qui aujourd’hui lui apporte de nombreux bénéfices. Je dirais que ce régime est favorable dans son cas, mais aussi valable pour un grand nombre de pathologie.
L’alimentation c’est notre carburant, vous nourrissez votre corps plusieurs fois et si vous cherchez à savoir ce qui lui convient le plus : DIESEL, SANS PLOMB, 95, vous trouverez pour avancer dans les meilleures conditions.
Prenez le temps de lire ce qu’elle à mis en place, protéines, gluten, produits laitiers….Je suis contente pour elle, prendre en bouche sa pathologie, quel beau cheminement.

Je partage à 100/100 cette démarche et croyez moi changer d’alimentation, ça ne rend pas triste, ça permet tout simplement de se sentir mieux dans son corps. Donc à vos fourchettes.

 

Le témoignage de : https://lamaladiedelyme.fr

Je sais que ces derniers mois je n’ai pas toujours été vecteur d’un message très positif et joyeux. Eh oui, comme vous tous je passe par des hauts et des bas et justement c’est le but de ce blog, être honnête avec vous et vous faire partager mes expériences et mon combat contre Lyme.

Suite à mon dernier post il y a presque un mois, j’ai été contacté par une personne qui suit mon blog et qui m’a parlé du fait qu’après 25 ans de Lyme, elle a retrouvée un bien être et un réel mieux, ainsi que ces 3 enfants touchés… Je vous avouerai que sur le coup je reste très dubitative et lui dis que si c’est pour ingurgiter encore pleins de médicaments ça sera sans moi… Mais elle me dit avoir « juste » changée de façon de s’alimenter et prendre quelques compléments naturels, tel que potassium, sodium et vitamine C.

Je demande pas mon reste et lui demande ce que c’est que c’est que cette nouvelle façon de s’alimenter, car elle pique ma curiosité  et finalement cela revient à ce que j’ai quasiment toujours refusé, car je pensais que c’était une nouvelle mode « bobo », le sans gluten, sans produits laitiers, ni sucre et sans produits transformés : LE PALÉO en plus en Low Carb.

Étant toute fois méfiante je commence à me documenter sur internet, les blogs, instagram, sur des sites américains… et oui je trouve beaucoup de personnes qui se sont soignés grâce au mode Paléo et pas seulement pour Lyme, mais aussi pour la SEP, certaines formes d’autisme, des maladies auto-immunes, etc… J’ai depuis aussi reçu d’autres témoignages de personnes sur Instagram qui me disent aller mieux aussi pour d’autres maladies grâce au Paléo.
Alors forcément comme pour tout il y a des détracteurs, du vrai et du faux à démêler, mais je commence à sérieusement me pencher sur le pourquoi du comment.

Tout d’abord qu’est ce que le Paléo ??

C’est une façon de s’alimenter directement inspiré de ce que mangeaient nos ancêtres. Qui se base sur le fait que notre génome n’a que peu évolué depuis la période paléolithique, et que nos besoins alimentaires devraient de ce fait se rapprocher de ce qu’ils mangeaient à l’époque.
Ce régime consiste principalement à supprimer les féculents ainsi que les produits laitiers, le sucre et les aliments transformés, de notre alimentation.

Moi ça m’a tout de suite parlé. Nous savons tous que les aliments transformés, n’apportent que peu de bénéfices au métabolisme. Sans parler des pâtes, riz, etc qui finalement sont une solution de facilité quand on ne sait pas trop quoi faire à manger. (Attention, je ne juge pas j’étais la première à opter pour ces repas quand je n’avais pas trop le temps ou que je ne savais pas trop quoi faire, ou avais la flemme…).

Concrètement cela donne quoi ?

Exit le petit déjeuner pain, beurre, confiture, même si c’est moi c’était déjà ; flocons d’avoine, baies de goji et graines de chia. Et bonjour au petit déjeuner salé. Alors oui cela semble bizarre au premier abord, mais en même temps si on y regarde de plus prêt il est vrai que tous les aliments vendu pour le petit déjeuner sont des aliments transformé, et crées par les industries agroalimentaires.

Quel est l’impact concret de l’alimentation Paléo sur la santé/Lyme ?*

Alors voici quelques explications que j’ai trouvée :

Qualité nutritionnelle des aliments ?
Consommer des aliments frais, vivants et de préférence biologiques ou de pâturage/sauvage, dans le cas de la viande, nous assure une meilleure qualité.

Bon apport en protéines
Une bonne quantité de protéines de qualité permet tout d’abord de stabiliser la glycémie en fournissant un carburant lent efficace. De plus les, les acides aminées qui composent ces protéines sont essentiels à la formation d’enzymes, à la construction de cellules, à la réparation des tissus, au métabolisme et au bon fonctionnement de l’organisme.

Les méfaits de l’alcool
Le sucre et l’alcool peuvent avoir un impact sur la muqueuse de l’intestin et augmenter l’inflammation. De plus, ils affectent la  glycémie et ensuite l’inflammation chronique.

L’élimination des aliments industriels et tous les additifs qui les composent
Ces changements alimentaires permettent de stabiliser la glycémie et ainsi diminuer  l’inflammation liée à des variations du taux de sucre et de l’insuline dans le sang.

L’élimination des additifs, des colorants et autres intrants chimiques permet aussi de diminuer l’inflammation, mais surtout de soulager le fois de la gestion de toutes ces molécules synthétiques et plus difficiles à gérer.

L’élimination du gluten
En effet le gluten et les protéines qui le composent peuvent être responsables chez les personnes sensibles de l’inflammation de la muqueuse de l’intestin. De plus, même sans sensibilité aux protéines du gluten, ce dernier peut stimuler les cellules de la paroi de l’intestin à surproduire de la zonuline, un enzyme qui normalement indique aux entérocytes de s’écarter les uns des autres pour laisser passer les nutriments. Trop de Zonuline crée une hyperperméabilité de la muquese, certains aliments inflammatoires comme le gluten traversent alors la paroi de l’intestin et vont stimuler les cellules immunitaires (lymphocytes B-T), une cascade d’événements inflammatoires s’ensuit.

L’élimination des produits laitiers
Les produits laitiers aujourd’hui sont très différents de ce qu’ils étaient il y a 100 ans. La caséine du lait, comme le gluten, peut favoriser l’inflammation de la muqueuse de l’intestin chez les personnes sensibles et donc augmenter l’inflammation générale et affecter l’immunité négativement. Etant homogénéisé, le lait aujourd’hui contient des micro particules de lipides qui sont absorbées par la muqueuse intestinale alors qu’elles ne devraient pas. Ces microparticules en circulation dans les vaisseaux sanguins et dans les tissus.* (*Sources : guerirparlesplantes.com)

Après toutes ces recherches et témoignages allant dans le même sens que la personne m’ayant contacté, je me suis donc très rapidement mise à tester des recettes glanées à droite à gauche, au début les plus simple possible pour tester. Il faut quand même comprendre qu’on passe un mode de vie vraiment différent. Une personne « normale’ s’alimente principalement de 40-50% de glucides, de 25-30% de lipides et de 15-20% de protéines.
Ici dans le mode Paléo Low Carb je suis passée à 50-60% de lipides; 25-30% de protéines et 15% de glucides.
Quand je faisais du HIIT à haute dose je traquais déjà mes macronutriments d’où cette précision dans ces mesures.

Bon venons en au fait, car c’est bien pour cela je suppose que vous êtes en train de lire ce message qui je l’avoue pour une fois est très long…

Donc oui depuis 4 semaines que je suis ce « régime Paléo Low Carb, eh bien… je n’ai plus de douleurs… Eh oui ça peux vous paraître complètement hallucinant, mais je peux vous l’assurer et ma fille et mon conjoint en sont les témoins, je vais BIEN !!
Plus de douleurs articulaires, plus de douleurs musculaires, plus les yeux qui partent dans tous les sens, plus de soucis neuro… Cela a pris environ 15 jours pour complètement disparaître et au début les nuits étaient compliquées, beaucoup de suées nocturnes (encore un peu de temps en temps), mais c’est tout… C’est juste INCROYABLE !
Même mes collègues m’ont dit que j’allais mieux et que la douleur ne se voyais plus sur mon visage 

Je dois vous avouer que je n’aurai pas misé un centime là dessus, car malgré tout ce que je lisais, cela me paraissait quand même fort du café, mais vous assure que sur moi cela fonctionne.

Alors quand je m’autorise un « cheatmeal » je fais quand même juste attention de ne pas consommer de Gluten, car je pense que dans mon cas c’est vraiment mon pire ennemi. Ni plus de café non plus car la dernière fois que j’ai souffert le martyr j’en avais consommé 5 dans ma journée et j’ai passé la soirée à hurler à la mort….

Alors oui c’est pas toujours simple au début, surtout de trouver des recettes, et je tacherai d’en mettre de temps en temps sur ce blog, mais je saurai que trop vous conseiller le blog de cette femme : RunningPaléoMomma, qui a la bonté et la gentillesse de partager au quotidien une recette Paléo plus délicieuses les unes que les autres.

Voici la liste des aliments autorisés en paléo : https://vivrepaleo.fr/liste-des-aliments-paleo

On dit qu’il faut toujours rester ouvert à ce que la vie peut nous proposer. Je ne pensais vraiment jamais prendre un virage aussi serré question alimentation, et cela est d’ailleurs très facile pour moi, vu les améliorations de mon état, mais je suis ravie d’avoir testé, et ravie de ce nouveau mode de vie et alimentaire.

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

BoosterSaFertilité |
PROBLEME GYNECO , UN COMBAT... |
Jenniferforever |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jgjg
| les bases
| Rgimeetbientrelr